L'histoire et les légendes Normandes vues par Solange

Partage de l'amour de la Normandie

 

Ce qu’il en côute d’avoir des embrouilles avec un jeteur de sort. 20 juillet 2015

Classé dans : procès de sorcellerie — histoiresetlegendesnormandes @ 18 h 32 min

      

 

 Départ pour la messe

 

Aux environs de 1830, Sénateur Cormier était maitre chantre en l’église de Varenguebec  (Manche).

Il eut un jour une altercation avec son voisin  le dénommé Anthénor  Birette qui faisait paître son cheval dans le clos du chantre  sans autorisation et ce dernier lui  en fit le reproche.

Birette  avait la réputation d’être un j’teux  de sort . Furieux il lança à son voisin :( par le cônu! méfie té Sénateur . Dimanche, quand t’auras mis ton biai manté doré, tu pourras pas ouvri la goule au lutrin )

(Par le Diable, méfie toi Sénateur , Dimanche, quand t’auras mis ton beau manteau doré, tu ne pourras pas ouvrir la bouche au lutrin) 

Le Dimanche, Sénateur Cormier partit pour l’église , sombre et obsédé par les prédictions de Birette. De plus en plus anxieux au fur et à mesure que l’heure de la messe arrivait , et le mauvais sort opérant, le chantre fut incapable d’émettre le moindre son le moment venu.

Il dut s’aliter et resta longtemps (muchi) au fond de son alcôve .
Réagissant enfin, il chargea un voisin d’aller dire à Birette que désormais, son cheval pourrait paître à sa convenance sur ses terres et Sénateur Cormier retrouva toute sa voix.    
       

 

 

Divers procès de sorcellerie. 17 février 2015

Classé dans : procès de sorcellerie — histoiresetlegendesnormandes @ 19 h 07 min

IMG_0004_1

                                                                                                                                 Image  Conception  » petit à petit »

Mais qui se disait  sorcier  ?  La plupart des bergers qui dans leur solitude s’instruisaient par des livres traitant de magie achetés sous le manteau  aux colporteurs. Ces livres comme le  »Dragon Rouge » la Clavicule de Salomon  » le Petit et le Grand Albert » dont la première page annonçait tout de suite la couleur. Ouvres la page si tu oses 

 D’autres par bravade laissaient supposer des pouvoirs qu’ils n’avaient pas : cela pouvait leur coûter la vie. Accuser quelqu’un de sorcellerie , était une façon également de régler ses comptes :  rien de plus facile de se débarrasser de quelqu’un en l’accusant!

En Janvier 1540, on brûle au Vieux Marché à Rouen Delarue et Morin âgés de quatorze ans , deux bergers de Tosny, accusés d’avoir conservé l’hostie qu’on leur avait donné à la Sainte table et dont un magicien avait besoin pour composer des charmes.

A  Saint Marcel près de Vernon, un berger,  François de Vesly  et son épouse, sont accusés d’avoir donné par sort la maladie aux moutons d’un voisin . Le tribunal de Vernon les déclare coupables d’avoir,  en communiant retenu et abusé de la Sainte hostie et d’avoir composé un charme pour donner la maladie au troupeau.

François de Vesly fut soumis à la question , puis pendu et brûlé le 16 Octobre 1692. Son épouse fut exécutée le 7 Novembre de la même année.

A Paçy sur Eure en l’an de grâce 1687, le berger Pierre Hocque fit mourir par maléfices 329 moutons, 7 chevaux et 11 vaches , dont il avait la charge appartenant à Etienne Vivier. Le sortilège aurait consisté en un morceau d’hostie consacrée, de la fiente d’animaux, du sang, des crapauds et des billets sur lesquels étaient écrites des paroles de l’évangile de Saint Jean.  Il fut condamné à mort, ainsi que ses enfants jugés complices et d’autres bergers soupçonnés de complicité.

Leur peine fut commuée aux galères.

A Vitot, Jacques de la Motte 44 ans ,berger, est accusé d’avoir fait mourir par sortilèges et maléfices, moutons et chevaux en mettant des aiguilles dans une petite balle . Le procès a lieu en 1668. On lui fait subir la question, il doit aussi faire amende honorable devant le portail de l’église avant d’être pendu et  »estranglé » . (Rien que ça)!

Ses biens seront confisqués et acquis au roi.

A Houllebecq. Pierre Tassin 35 ans berger, est accusé  d’avoir arrêté le carrosse  de Madame la Dauphine par magie et sorcellerie.  Il nie les faits qui lui sont reprochés. Il est accusé également de vol de moutons , viols, sortilèges, d’utiliser des recettes illicites pour guérir, d’avoir juré et blasphémé le Saint Nom de Dieu et de s’être évadé des prisons de ce lieu.

Il s’en tire bien: Il est condamné à servir le Roi pendant neuf ans comme forçat et à 30 livres d’amendes.

 A Bernay , au hameau de Malhaquier, la femme Mercier aurait été victime d’un berger jeteur de sorte à l’aide de livres fournis par Jean Philippe et de trois poils arrachés à laditte dame. On en sait pas plus et c’est bien dommage!

A Thomer la Sogne, un berger se sert d’un cœur de veau piqué d’épingles pour maléfier la personne nommée à qui l’on veut faire des misères. Enterré, le maléfice agira au fur et à mesure de sa décomposition.

 

                                                                                           Les prêtres aussi. l'abbé Challes le beau curé coquin avec lequel j'ai fait ma communion

Il n’y a pas que les bergers qui sont nommés par la vindicte populaire,

A Callouet, le prêtre Tristan 54 ans, est accusé de magie, sortilèges, personnes mortes ensorcelées,  »Feux incognus  »que l’on a vu sortir de terre, qui ont causé des embrasements entiers, d’actions extraordinaires  pendant le sacrifice de la saincte messe et autres maléfices de même et pareille nature.

Il semble qu’il soit gracié lors de son procès en 1668.

A Breteuil, un prêtre originaire de la paroisse , comme de nombreux prêtres, furent attirés par la sorcellerie. Impie et marié, ce prêtre possédait chez lui plusieurs livres remplis de caractères magiques et de prétendus sortilèges.

Il mourut en 1710 au pavillon des fous.

Dans la commune des Damps, en 1935, était attaché à la croix du cimetière un cœur de veau. Le curé fut appelé, étant seul le seul à pouvoir l’ôter sans être victime d’un maléfice.

Les prêtres défroqués, les séminaristes qui ont abandonné la soutane sont suspectés de sorcellerie, car dit-on, s’ils ont quitté le service de Dieu, c’est pour se mettre au service d’un autre maître: Satan.

 

 

 

 

 

 
 

CROISSANCE ECONOMIQUE RU-EU |
Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ROUEN 1900
| Mesfanfic1
| Timzeer