L'histoire et les légendes Normandes vues par Solange

Partage de l'amour de la Normandie

 

abbayes et leurs fantômes : Saint Wandrille 14 juin 2015

Classé dans : las abbayes et leurs fantômes — histoiresetlegendesnormandes @ 19 h 19 min

saint wandrille           

 Abbaye de Saint Wandrille-Rançon . 

L’abbaye de Saint Wandrille (Seine Maritime)   fut construite en 649 sous le Roi Dagobert : Vous savez celui qui avait mis sa culotte à l’envers!  Le Saint était justement son premier ministre avant de faire ériger le bel édifice construit non loin de la Seine. 

Je connaissais l’histoire d’un moine dépravé nommé De Gruchy,  aidé par une bande de malfrat qui volèrent des objets de grande valeur, une croix , un calice en or ainsi que de précieux manuscrits de la bibliothèque ,  le tout rescapé des guerres de religion.

L’un d’eux nommé Fournage fut livré à la justice des hommes , pendu et déchiré en lambeaux, quand à Gruchy il dut connaître les affres de l’enfer qui se manifestèrent sur son tombeau: Il sortait tous les jours de son sépulcre une si grande quantité de crapauds que les moines eurent toutes les peines du monde à s’en débarrasser et ce, des mois durant.

 Si vous êtes convaincus que l’on peut communiquer avec les esprits à l’aide de tables tournantes: écoutez bien cela ! Je viens de la trouver par hasard.

Dans les années 1907 vivaient dans les locaux encore habitables de l’abbaye,  l’écrivain poète Maurice Maeterlinck et son amie Georgette Leblanc cantatrice,  cette Georgette là étant la sœur de l’écrivain Maurice Leblanc que l’on connaît à travers Arsène Lupin: Que du beau monde!

La soirée s’achève et l’un des invités invite les convives présents à se plier à une séance de table tournante. Pas très convaincu Maeterlinck  reste à l’écart en observateur. Et un esprit se manifeste…. Il dit être l’ancien prieur de l’abbaye au XVII° siècle, qu’avait-il commis de grave pour  que son âme erre  pour sa pénitence  comme il le prétend ?

Il réclame  que l’on prie pour lui et finit par divulguer l’emplacement de sa tombe dans la galerie du vieux cloitre en 1693 .

Le lendemain on rechercha la pierre tombale cachée à l’endroit indiqué par l’esprit.  Effectivement on trouva une vieille tombe  avec les initiales A D 1693. Bluffant non?

 

 

L’abbaye normande la plus hantée: Mortemer 13 juin 2015

Classé dans : las abbayes et leurs fantômes — histoiresetlegendesnormandes @ 19 h 09 min

Ancienne_abbaye_de_Mortemer_-_Lisors_-_Eure_- L’abbaye de Mortemer .

L’abbaye de Mortemer située entre Lyons la Forêt  et Lisors dans l’Eure,  aurait le triste privilège  d’être l’abbaye la plus hantée de France.  Construite au XII° siècle,  le lieu de sa construction a été admirablement choisi par les moines bâtisseurs autour d’un superbe étang.

Pourtant de sombres drames se sont déroulés en ces lieux.
Mathilde l’Emperesse, petite fille de Guillaume le Conquérant aurait été emmurée durant cinq ans par son père Henri I° et revient hanter ces lieux de souffrance sous la forme d’une dame blanche ou noire selon les évènements à venir.  

On y aurait rencontré un goubelin prenant l’apparence d’un chat.  

 Durant la révolution quatre moines furent assassinés dans le cellier par les révolutionnaires avides de sang :  un cinquième aurait échappé au massacre et aurait divulgué ces faits.

Le bruit d’une crécelle invisible invitant à la prière aurait fait chaque jour apparaitre les quatre moines défunts venus assister  aux offices dans l’église en ruine . 

Durant la dernière guerre mondiale les allemands avaient choisi ce lieu comme quartier général pour leur assurer espace et tranquillité. C’était sans compter sans les autres résidents occupant la place depuis plus de deux cent ans qui revendiquaient eux aussi leur tranquillité.

Dérangés, les quatre moines ne cessèrent de sangloter dans les sous-sols de l’abbaye . Agacés, les allemands qui avaient la gâchette facile,  essayèrent leurs armes sur les spectres, en vain, les lamentations des fantômes redoublant d’intensité,  les obligèrent à laisser le terrain libre et à chercher des lieux plus paisibles à leur installation.

Plus près de nous, dans les années 1950, un gardien fut affecté à l’entretien de l’abbaye et à la sauvegarde de ces lieux.
Excédé par le voisinage des indésirables de tout poil qui hantaient les parages, il préféra leur laisser le champ libre.

On peut visiter l’abbaye :  nombreux sont les visiteurs  qui espèrent rencontrer au détour du chemin les ombres du passé.   

 

 
 

CROISSANCE ECONOMIQUE RU-EU |
Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ROUEN 1900
| Mesfanfic1
| Timzeer