L'histoire et les légendes Normandes vues par Solange

Partage de l'amour de la Normandie

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2016

Le Fameux Marquis de Sade. 22 décembre 2016

Classé dans : histoire - biographie — histoiresetlegendesnormandes @ 19 h 07 min

 

Ah bon ! le Marquis de Sade était normand ?

Sade

Que nenni ! mais il épousa une normande fortunée :  la comtesse Pélagie  de Montreuil, dont la famille possédait le château d’Echauffour dans l’Orne, non par amour,  mais pour éponger des dettes contactées dans les salles de jeu et les bordels de théâtres. 

Cette dot  représentait la coquette somme de  300.000 livres.
Drôle de loustic que celui là ! 

 Nous allons commencer par le commencement. Donatien Alphonse de Sade est né le 2 Juin 1814 à Paris.  Dès son plus jeune âge il a l’exemple de son père qui compte parmi ses maîtresses les plus grands noms de la cour.

A 6 ans, il est confié à son oncle abbé Jean François de Sade retiré après une existence mondaine de séducteur notoire.

Il entre à 10 ans au collège Louis Legrand, chez les jésuites . Les représentations organisées par les pères seront sans doute à l’origine de sa vocation pour l’art du comédien et de la littérature dramatique.

Son mariage n’altère en rien ses habitudes de célibataire. Il installe de nombreuses maîtresses à Paris, Versailles  mais la plainte de l’une d’entr’elle qui n’a  certainement pas apprécié  les petits jeux sadiques et blasphématoires le conduise en prison pour débauche.
Il faudra l’intervention de son frère abbé et celle des Montreuils (Elle n’était pas rancunière la Marquise!) pour le sortir de là.

C’est sa première entrée en prison, ce ne fut pas la dernière : 27 ans sur les 74 ans de sa vie…. sans compter le temps passé à résidence chez les seigneurs d’Echauffour avec une belle mère qui le détestait:  mais petite consolation, il réussit à séduire sa belle sœur !

Que reproche t-on à ce triste sire?  On lui reproche de pratiquer la flagellation, le sacrilège ,  la sodomie passible de mort à l’époque, enlèvement de petites filles  et incitation à la débauche car il couchera, si l’on peut  dire,  ses pratiques et fantasmes sur le papier dans des romans qui seront grandement scandaleux à l’époque . 

 Les plus connus - Cent journées de Sodome- Les infortunes de la vertu – Justine et les malheurs de la vertu- Prospérité du vice  le reconduiront en prison où son épouse viendra lui rendre visite et lui apporter mille preuve de son amour alors qu’elle ne trouvera que dédain et méchanceté.  Ou je me trompe ou cela s’appelle du masochisme.

Il faillit de peu finir sur la guillotine mais sa bonne étoile veillait : le jour prévu,  la charrette était pleine et le lendemain la révolution avait changé de mains.

La Marquise de Montreuil finit par se lasser:  poussée par sa mère, elle demanda le divorce qu’elle obtint très facilement et  le remboursement de sa dot qui semble s’être  volatilisée plutôt dix fois qu’une.

Tant  qu’au marquis de Sade il finit ses jours à l’hospice de Charenton chez les fous  à 74 ans. Les derniers temps de sa vie  il avait séduit une jeunette de 16 ans.     

 

 

 
 

CROISSANCE ECONOMIQUE RU-EU |
Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ROUEN 1900
| Mesfanfic1
| Timzeer