L'histoire et les légendes Normandes vues par Solange

Partage de l'amour de la Normandie

 

Robert le Diable. 26 mars 2015

Classé dans : les ducs normands — histoiresetlegendesnormandes @ 19 h 18 min

chateau robert le Diable 

 

                  Le château Robert le Diable à Moulineaux

        près de Rouen,  où vécurent les premiers Ducs Normands.

 

    Si vous prenez  l’autoroute qui va de Caen  à Rouen, un peu avant cette ville,  vous ne pouvez louper ces ruines majestueuses datant dit -on du XI° Siècle.

 

 Venons à ce Robert le Diable. En voilà un qui a intrigué les historiens ! il  aurait eu pour père un certain Duc Aubert et pour mère la Duchesse Indre.  Point de trace de ces deux là  pourtant dans la généalogie des Ducs normands.!

On va s’en référer aux troubadours qui en ont fait des tonnes et des  sagas: « Li Romans de Robert le Diable ».

 Il advint que le Duc Aubert par un jour de Samedy,   venoit de chasser en la forêt du Rouveray. Il  eut le désir de coucher avec sa femme Indre , mais elle le repoussa. Devant l’insistance de son tout puissant mari , elle devait céder en lui disant que » Dieu n’avait point aucune part de ce qu’il l’avaoit obligé faire . »

Si c’est pas  Dieu, c’est  le Diable !  voilà la malédiction formulée,  et dès sa naissance on vit l’empreinte du malin accompagner ce Robert.

Au moment de l’accouchement une tempête traverse le ciel , une tour s’écroule, une chouette entre dans la chambre de la Duchesse.  

Immédiatement,  on découvre le  caractère Diabolique du gamin : il bat ses nourrices, leur mord les seins, tue son précepteur pendant son sommeil à coup de couteau dans le ventre à l’âge de sept ans.  Adolescent, il pille les églises et les monastères, viole les nones,  tue les villageois pour leur voler leur femme .

Peut-être que si on le préparait à devenir chevalier il atteindrait un idéal noble?  déclare son père.

Pauvres parents qui ont pu croire cela ! Pendant la nuit qui précède la cérémonie où il était censé prier dans la chapelle du château, il se rend dans un monastère de Rouen, choisit la plus belle des nones, la viole toute la nuit ,  la tue au petit matin et  revient se recueillir dans l’abbaye Saint Ouen de Rouen.

le lendemain à la messe, comme le veut la coutume, le père fait venir son fils devant lui en lui  rappelant ses devoirs de chevalier,  en  lui donnant  l’accolade, il lui frappe symboliquement   l’épaule du plat de son épée . Robert  se saisit aussitôt de la sienne pour étriper son père qui ne doit la vie qu’au secours des assistants.
Puis il traîne avec lui  une bande de renégat.   Au menu : pillages, brigandages, viols :  le pauvre père n’en  peut plus et il fait publier dans tout le pays que « quiconque occira son fils Robert sera pardonné  ». Il envoie au château de  Moulineaux  des messagers pour s’en emparer , mais celui-ci les renvoient à son père les yeux crevés.

Pourtant un jour il devient las de tant de crimes. Est-cela son destin? Il veut en avoir le cœur net et va voir  sa mère qui vit alors dans un château voisin.
Il se présente à elle l’épée à la main, la menaçant de lui arracher la cervelle. si elle,  sa génitrice ne lui révèle pas la raison de son âme si méchante.

Il saura que le Diable à prit sa part dans sa naissance,   se repentira et ira  voir le pape qui lui ordonnera sept  ans de pénitence et deviendra Ermite.  Les sept ans achevés il restera loin du monde et sera béatifié.

 Sa dépouille sera transférée à Saint Jean de Latran à Rome où de nombreux miracles se produiront sur sa tombe.  Comme quoi!       

 

 

 

 

 

 

 

Commenter

 
 

CROISSANCE ECONOMIQUE RU-EU |
Pépé à la guerre Mémé à l&#... |
Quatriemea |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ROUEN 1900
| Mesfanfic1
| Timzeer